Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
  • Parcours d
  • L
 
         
 
 


RetourL'intérêt de la prise en charge orthoptique dans l'approche multidisciplinaire - première partie

Qu'est-ce que l'orthoptie?
 
Définition:
Rééducateur de la vision et du regard, l’orthoptiste prend en charge les troubles sensoriels, moteurs et fonctionnels de la vision. Il a pour fonction de définir comment le patient voit, ce qu’il voit et ce qu’il met en jeu au niveau de ses muscles oculo-moteurs et de sa perception visuelle dans sa vie courante. Sur prescription médicale, l’orthoptiste établit un bilan qui comprend le diagnostic orthoptique et les objectifs et le plan de soins.
 
Du bilan orthoptique au bilan orthoptique neurovisuel :
Le bilan est la première étape de la prise en charge. Il est primordial et c’est le premier contact avec le patient. C’est sur les bases des renseignements qu’il donnera que les modalités de la rééducation sont déterminées.
 
Le bilan comprend le bilan des données objectives. Des tests classiques toujours étalonnés sont utilisés mais ils ne donnent pas seuls tous les renseignements utiles. La prise d’acuité visuelle est une étape importante ; on prend en compte la posture et la distance. L’étude de la vision des couleurs peut être faite.
 
L’étude des mouvements oculaires permet d’apprécier l’habileté à mouvoir ses yeux et à ne pas perdre le contact avec le centre d’intérêt. L’incidence de la direction du regard est aussi primordiale. L’oculométrie par film viendra objectiver les observations cliniques.
 
Le bilan des données subjectives est la deuxième étape : la vision est au service du regard. L’étude de l’efficacité visuelle est ainsi étudiée : comment le patient met en jeu les mécanismes visuels (précision, endurance, fatigabilité).
 
Le bilan neurovisuel viendra compléter le tout par l’analyse de différentes composantes de la perception visuelle par des tests normés. Nous étudions la capacité du patient à intégrer une information visuelle c'est-à-dire à interpréter des stimulations qui lui parviennent. Cinq axes sont observés : la discrimination figure/fond, la coordination œil/main, l’organisation spatiale : position et relation spatiale, la mémoire visuelle et le regard social.
 
La rééducation orthoptique
 
Après un bilan qui détermine les capacités visuelles, l’orthoptiste a pour objectif de réveiller, de solliciter et d’entretenir la fonction visuelle. La stimulation est monoculaire, bioculaire ou binoculaire et stéréooculaire.
 
On organise ou réorganise les mouvements oculaires. On prend en compte le rôle respectif de la rétine centrale et de la rétine périphérique au regard, de l’utilisation dans la discrimination, la perception des formes, tailles, couleurs, mouvement et orientation.
 
On permet à la vision d’assumer son rôle d’excitant dans le développement de la motricité globale. La préhension mène au toucher puis à la relation vision/toucher. Le développement de la perception visuelle conduit au langage.


publié par: Marie-Laure Laborie | Orthoptiste |


AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à